Une fin de semaine prête à pêcher à la pourvoirie Berval

Malgré que mon grand-père était un très grand-pêcheur, je n’ai jamais eu la piqûre de la pêche, probablement parce que dans les années 70/80, la pêche était une activité réservée aux hommes.

J’ai eu la chance dans le passé,de lancer ma ligne quelques fois au chalet avec une copine pêcheuse, mais avec le temps, nos équipements sont devenus désuets. Quand on m’a parlé de prêt à pêcher, je trouvais ça juste alléchant: un tout inclus du pêcheur à 1h30 de Montréal.

Nous sommes  arrivés vendredi, accompagnés de mes parents et de ma tante qui s’occuperont de la cuisineet de mon oncle Michel, grand connaisseur de pêche, qui nous guidera dans notre première aventure depuis des lunes. Tao et Titi, nos 2 chiens étaient  heureux d’être avec nous! Je ne me souvenais pas combien j’adore être à la campagne avec eux. Le chalet est confortable et spacieux, cuisine complète, poêle à bois.Le bonheur est de ne pas avoir de télé ou beaucoup de réseau cellulaire, toute la famille a ainsi joué aux cartes, une activité plutôt oubliée dans la famille! C’était beau de voir ma famille jouer au « 500 »!

Samedi matin, on se rend à l’accueil où Rosaire et Marc-André nous donnent  gilets de flottaison individuels, lignes à pêche, coffre et vers de terre, nous expliquent le fonctionnement du moteur électrique, la configuration du lac… et c’est parti ! Première étapecouper le ver de terre en deux avec nos doigts pour le mettre sur notre ligne, je ne réussis pas, Michel le fait pour moi et ensuite on lance notre ligne et on attend en observant le silence, le calme du lac et les couleurs d’automne. On a une touche, mais pas de capture, même scénario en après-midi, mais on ne passe que du bon temps! Je quitte la chaloupe pour découvrir le lac en kayak, j’aurais pu faire du pédalo. J’apprécie le calme, j’entends un huard, j’ai la chance de voir  un vison.

Ouf! Une chance qu’on avait prévu de quoi faire un souper, car nous avons eu deux touches et 0 prise, mais le chroniqueur Martin Vaillant a été plus chanceux, il en a eu plusieurs. Le dimanche, on remet tout le matériel à l’accueil et on retourne à MTLla tête remplie d’histoires de pêche!  

Le prêt à pêcher idéal pour s’initier à la pêche en famille ou entre amis, la pourvoirie Berval, à l’accueil et au service exemplaires, offre aussi de la pêche sur la glace dès le milieu du mois de décembre. Le temps passé en famille était  parfait et ressourçant!

On y retourne, c’est certain!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s