Archives pour la catégorie Porcs

Avez-vous célébré le Nouvel An chinois?

IMG_2187

Le choix du Président dans le cadre du Nouvel An chinois le 19 février, m’a fait parvenir un panier-cadeau et deux recettes festives pour célébrer l’année de la chèvre de bois

J’aurais aimé essayer les deux recettes, mais mon horaire chargé m’a permis d’en essayer une pour le moment et sur le site provigo.ca on retrouve d’autres recettes pour souligner les festivités.Entre autres,celle du poulet piquant aux arachides qui sera prochainement sur mon menu de la semaine.Le plus merveilleux est que tous les ingrédients nécessaires se vendent dans tous les Loblaws, Maxi et Provigo.

IMG_2210
Voici la recette que j’ai essayée pour le moment, avec quelques modifications!

 Boulettes de viande « têtes de lion » avec bok choy de Shanghai

Portions : 8
Temps de préparation : 20 minutes
Temps de repos : 30 minutes
Temps de cuisson : 2 heures 20 minutes
Niveau de difficulté : avancé

Boulettes de viande :

454 g (1 lb) porc haché maigre PC Simplement bon (Je n’en ai pas trouvé j’ai pris du porc haché maigre)
100 g (0,2 lb) flanc de porc, haché (Je n’en ai pas mis)
2 ml (½ c. à thé) sel
250 ml (1 tasse) châtaignes d’eau entières T&T, hachées finement
75 ml (⅓ tasse) oignons verts, hachés finement
25 ml (2 c. à soupe) sauce soya foncée de première qualité T&T
15 ml (1 c. à soupe) vin de riz chinois Shaoxing (J’ai pris du Saké)
5 ml (1 c. à thé) cassonade
25 ml (2 c. à soupe) huile de carthame pure à 100 % PC
250 ml (1 tasse) bouillon de poulet PC Menu bleu
2 tranches de gingembre pelé d’une épaisseur de 3 mm (⅛ po)
75 ml ((⅓ tasse) fécule de maïs pure à 100 % de marque Rooster

Bok choy de Shanghai :

15 ml (1 c. à soupe)
huile de sésame 100 % pure Foreway
454 g (1 lb) bok choy de Shanghai, coupés en 2 sur la longueur et rincés

Préparer les boulettes de viande : Dans un grand bol, mélanger le porc haché, le flanc de porc et le sel. Ajouter 25 ml (2 c. à soupe) d’eau et mélanger avec les mains jusqu’à ce que le tout soit bien absorbé. Incorporer les châtaignes d’eau et les oignons verts. Dans un autre bol, mélanger la sauce soya, le vin de riz, 15 ml (1 c. à soupe) de fécule de maïs et le sucre. Ajouter à la viande et mélanger pendant 2 minutes, jusqu’à absorption. Se mouiller les mains et former 8 boulettes avec le mélange. Transférer sur une plaque de cuisson tapissée de papier parchemin, couvrir et réfrigérer de 30 minutes à 1 heure.

Préchauffer le four à 325 °F (160 °C). Enrober légèrement les boulettes avec 50 ml (¼ tasse) de fécule de maïs, puis jeter l’excédent. Chauffer l’huile dans une grande poêle à frire à feu moyen vif. En deux temps, cuire les boulettes de 5 à 7 minutes, ou jusqu’à ce qu’elles soient bien dorées, en les tournant de temps à autre. Transférer dans une assiette.

Essuyer la poêle avec un essuie-tout. Y ajouter le bouillon de poulet et le gingembre, puis porter à ébullition. Remettre les boulettes dans la poêle et laisser mijoter pendant 2 minutes. Transférer le tout dans une cocotte profonde de 1 L (4 tasses). Couvrir hermétiquement de papier d’aluminium et cuire au centre du four pendant 2 heures.( 2 heures dans mon four, ça été beaucoup trop long) je vous suggère 1h et de prendre la température interne de vos boulettes avec un thermomètre)

Transférer les boulettes dans un bol et couvrir de papier d’aluminium pour garder le tout chaud. Verser le bouillon de la cocotte dans une petite casserole et jeter le gingembre. Mélanger le reste de la fécule de maïs (5 ml/1c. à thé) et 25 ml (2 c. à soupe) d’eau. Incorporer au bouillon en fouettant et porter à ébullition à feu moyen-vif. Cuire, en fouettant, pendant 2 minutes, ou jusqu’à ce que la sauce épaississe. Verser sur les boulettes.

Préparer les bok choy de Shanghai : Ajouter l’huile de sésame à une grande casserole d’eau bouillante salée. Cuire quelques morceaux de bok choy à la fois pendant 30 secondes. Transférer dans une assiette à l’aide d’une cuillère à égoutter.

Servir les boulettes et la sauce avec le bok choy.

Explorer la cuisine chinoise, c’est un monde de découverte et de saveurs extrêmement intéressantes!

Advertisements

Le rôti de porc et patates brunes de ma grand-mère!

IMG_7492La recette de rôti de porc et patates brunes de ma grand-maman, du vrai « comfort food »!

Ingrédients

  • 1 rôti de porc
  • 1 oignon, on peut en mettre +
  • 5 gousses d’ail
  • 2 conserves de consommé de boeuf
  • 1⁄2 tasse mélasse, il se peut que vous ayez à ajouter un peu plus de mélasse
  • 10 pommes de terre coupées en cubes

Instructions

  • Faire revenir votre rôti de porc dans l’huile sur le poêle
  • Ajouter l’oignon, l’ail, le sel et le poivre, lorsque le rôti colle un peu dans le fond ajouter un peu d’eau, surveiller souvent pour savoir s’il y a assez d’eau.
  • Lorsque le rôti est cuit le retirer du poêlon
  • Ajouter 2 conserves de consommé de boeuf avec de l’eau
  • Ajouter les pommes de terre, le sel et l’ail
  • Ajouter la mélasse et couvrir les pommes de terre avec de l’eau
  • C’est prêt lorsque les patates sont cuites.

Rôti de palette de porc au cidre de pomme

IMG_6310
 
1 rôti de palette de porc d’environ 2kg (je le commande de boeuf nature)

1/4 de tasse de beurre

2 oignons  émincés

2 gousses d’ail  émincées

1/2 bouteille de 750 ml de cidre de pomme 

500 ml de bouillon de poulet

1 c. à thé de thym  

Sel et poivre

Dans une grande casserole allant au four, dorer la viande dans le beurre de chaque côté. Saler, poivrer et réserver.
Dans la même casserole, attendrir les oignons et l’ail. Saler et poivrer.  
Déglacer avec le cidre de pomme.
Ajouter le bouillon de poulet et le thym.
Remettre la viande dans la casserole. Couvrir et cuire au four à 275°C environ 4 heures ou jusqu’à ce que la viande se défasse à la fourchette. Retirer les os et le gras. Rectifier l’assaisonnement.
Pour la sauce:
Passer la sauce au chinois et réduire de moitié
Pour l’accompagnement :
2 pommes tranchées minces
2 endives émincées
Faire revenir les endives et les pommes ensemble  dans du beurre jusqu’à caramélisation.
Servir avec des pommes de terre purée ou une polenta.

Sauce Bolognaise

C’est la sauce que mon père fait depuis que je suis jeune. Il l’avait dénichée dans un livret de cuisine italienne.
Ingrédients :
4 c. à table de beurre
2 c. à table d’huile
1 oignon émincé
1 carotte hachée  finement
1 branche céleri haché finement
125 grammes bacon haché finement
150 grammes de porc haché extra maigre
200 grammes de boeuf haché extra maigre
1 t. de vin blanc ou rouge
sel et poivre au goût
1 feuille de laurier
1 c. à table de pâte de tomate
1 t. de bouillon poulet
3 c. à table de crème 15%
1 c. à table d’huile d’olive
Parmesan frais
Instructions :
Faire sauter oignon, la carotte, le céleri et le bacon dans l’huile et le beurre
Ajouter le porc et le boeuf et cuire durant 20 minutes à feu moyen
Égoûter au besoin, et ajouter le vin
Hausser le feu et cuire jusqu’à évaporation presque complète du vin.
Ajouter le sel, le poivre, le laurier et pâte de tomate avec 3 c. à table de bouillon de poulet.
Remuer et faire mijoter 1h30 à 2h00 à couvert en ajoutant du bouillon durant la cuisson
Ajouter la crème et faire mijoter 1h30 de plus en ajoutant plus de bouillon au besoin.
Retirer la feuille de laurier
Servir avec du parmesan frais.
Buon appetito!

Le Carbonara

un peu d’histoire sur le Carbonara…

La région du Latium a toujours revendiqué la paternité de cette recette fameuse, mais l’origine réelle de ces « pâtes à la charbonnière » est en fait très discutée et plusieurs versions plus ou moins fantaisistes circulent.

Selon la plus répandue, le nom de la recette proviendrait des Carbonari, membres d’une société secrète à vocation politique créée au début du xixe siècle. Mais le rapport avec la pasta est en fait assez flou.

Selon une autre version, les inventeurs du plat seraient les charbonniers italiens (carbonari) qui passaient le plus clair de leur temps dans les forêts de l’Apennin à fabriquer du charbon de bois et auraient mis au point un plat de pâtes unique et roboratif avec les produits les plus facilement disponibles en montagne : des œufs, du lard et du fromage. (Wikipedia)

Il y a une quantité énorme de recette et d’histoire de provenance sur le Carbonara,  mais pour moi  celui là est le meilleur, c’est celui que ma mère prépare depuis que je suis enfant, Cette recette est excellente pour un souper pressé ou pour recevoir environ pour 6 personnes

Ingrédients :
1 oignon
1 livre Bacon de la boucherie
3 cuillères à soupe beurre et huile
1 tasse parmesan
6 oeufs
au goût ciboulettes ou persil frais
au goût sel et poivre

Instructions :

  1. râper le fromage parmesan ( ne peut pas  être remplacé par du fromage parmesan kraft en poudre)
  2. Couper le bacon en petits morceaux
    émincé l’oignon
  3. Remplir le chaudron d’eau pour les pâtes et le mettre à bouillir
    durant se temps faire revenir le bacon et l’oignon ensemble
    battre les oeufs et y ajouter le parmesan sel et poivre et les fines herbes
  4. Égoutter au besoin le gras dans la poêle mais en garder un peu pour le goût
    quand les pâtes sont cuites mettre dans le poêlon, avec le bacon et l’oignon y verser la préparation d’oeufs et de fromages
  5. Mélanger et servir vite vite vite
variantes:
si on a pas de parmesan, on peut prendre du pecorrino , l’emmenthal, un cheddar très âgé …
on peut prendre de la pancetta ou du jambon si on a un restant, on peut aussi y ajouter du poulet pour plus de protéine

La pâté de Charlevoix de Anne

1 lbs de veau en cube

1lbs de porc en cube

1 lbs de boeuf en cube

1 poitrine de poulet

2 lièvres désossés (optionnel)

5 lbs de patate ( + ou -)

bouillon de poulet

2 gros oignons

sel et poivres

pâte brisée

Faire bouillir  le lièvres environ 1h00

Refroidir et desossé

Faire mariner la viande dans le bouillon de poulet toute la nuit

Le lendemain disposer de la pâte dans un grand plat allant au four tout en la laissant dépasser du plat

Égoutter la viande en prenant soin de garder le bouillon

Mélanger la viande, patates, oignon, sel et poivre

déposer sur la pâte au 3/4 environ

Ajouter le bouillon environ à la moitié ou un peu plus

Recouvrir d’une couche de pâte en prenant bien soin de bien refermer avec le surplus de l’autre, ( ne pas oublié de faire une fente au centre)

Recouvrir avec le couvercle ou papier d’aluminium

mettre le four à 400 pendant 30 minutes

ensuite baisser le feu à 275 pendant 8 heure

À la mi-cuisson vérifier le liquide par la fente et en ajouter au besoin

Vers la fin retirer le couvercle ou le papier d’aluminium

Lorsque la pâte est doré il est temps de vous régaler…

Il m’arrive de faire cette recette avec seulement une pâte sur le dessus ou pas du tout et c’est très bon aussi moi j’ajoute du Laurier et romarin et thym. Si vous avez pas de bouillon de poulet le bouillon de boeuf fait un très bon résultat aussi, on peut aussi y ajouter un peu de vin rouge si par hasard on a un fond!

Linguine alla carbonara di salsiccia ( Carbonara à la saucisse) de Jamie Oliver

Pour 4 personnes

4 saucisses italiennes de bonne qualité

huile d’olive extra vierge

4 tranches de pancetta

2 échalotes française, ils étaient pas dans la recette (optionnel)

455g de pâtes sèches ou fraîche

4 gros jaunes d’oeuf de préférences bio

150g de crème fraîche

100g de parmesan râpé

le zeste de 1 citron ( j’en mettrais seulement une demi de zeste. C’est au goût)

persil plat frais haché

sel et poivre

Couper les peaux des saucisses et enlever toute la chair, avec les mains mouillées, former des petites boulettes de chair de saucisse de la taille d’une bille, mettre de coté.

Faire chauffer un peu d’huile ans une pole et faire revenir doucement les boulettes jusqu’à ce qu’elles soient bien dorées de tous les cotées,

puis ajouter les lardons et prolonger la cuisson de quelques minutes.

Pendant la cuisson faire cuire les pâtes.

Dans un grand bol fouetter les jaunes d’oeuf, la crème, la moitié du parmesan, le zeste de citron et le persil.

Quand les pâtes sont cuites les égoutter et réserver une tasse d’eau de cuisson, et mélanger tout de suite avec la sauce à l’oeuf dans la casserole. L’oeuf va cuire grâche à la chaleur des linguine, juste ce qu’il faut pour épaissir sans se brouiller

Ajouter les boulettes chaudes et remuer le tout.

La sauce doit être lisse et soyeuse, si les pâtes deviennent pâteuses rajouter quelques cuillerées de l’eau de cuisson réservé pour les détendre.Parsemez du reste du parmesan, assaisonnez-le si nécessaire, arrosez-les d’un filet d’huile d’olive et dégustez-les sans perdre de temps!

Bon appétit !! pour les lunchs le lendemain c’était très bon!

Les linguine alla carbonara di salsiccia se trouve à la page 90