Archives pour la catégorie On mange où à Québec?

Le Bistango a 30 ans

Bistango

Vous connaissez mon amour pour la ville de Québec,  quand j’ai reçu l’invitation pour aller fêter le 30 ans du Bistango lors d’un souper intime en compagnie de Christiane Germain et son frère Jean-Yves, je n’ai pu refuser!

ALT hôtel

Je m’y rends en train , et de la gare  Ste-Foy, l’hôtel Alt et le Bistango sont à moins de 5 minutes en taxi. C’est la première fois que je loge dans un hôtel Alt, et probablement pas la dernière; j’ai en effet adoré la chambre, tellement confortable quoique simple, j’y ai si bien dormi! J’ai aussi adopté le lait de corps Bella Pella qui laisse la peau si douce!  

L’heure du cocktail arrivrapidement,  Christiane et Jean-Yves nous accueillent chaleureusement , j’avais l’impression qu’on se connaissait depuis toujours, comme si on faisait un peu partie de la famille. L’invitation qui se nommait « Souper de famille chez les Germain«  avait tout son sens!

Lors du cocktail, différentes bouchées nous sont offertes sur différents supports pour les personnes intolérantes au lactose et au gluten. Il en sera de même pour tous les plats du repas.

On passe ensuite à table, je rencontre le chef Sylvain Lambert , en cuisine depuis 25 ans, et Annie Veillette qui travaille de concert avec lui depuis 15 ans.Vous l’avez probablement vu dans la deuxième saison des chefs.Tristan, le fils de Sylvain, s’est joint à l’équipe , Le Bistango voit son succès assuré pour un autre 30 ans!

La morue charbonnière  au menu depuis 30 ans est selon moi  SUBLIME! Elle est servie avec betteraves, purée de céleri-rave, noisettes et beurre, ris de veau, chanterelles et crème sûre fuméeSylvain n‘enfarine pas les ris de veau et ils sont fabuleux.On poursuit avec du loup marin, carotte, argousier et pistaches, dont j’ai vraiment apprécié le léger goût ferreux et la texture de steak.

Bistango

En final l’été dans une assiette!

Bistango

J’y retourne  pour l’accueil et pour la chaleur du décor, accompagnée d’Eugène qui  a goûter au tartare, une spécialité de la maison!  On a adoré!

1200 Avenue de Germain-des-Prés, Ville de Québec.

(418) 658-8780

Advertisements

Le Napa Grill

Napa GrillLe restaurant-terrasse Napa grill est situé dans le superbe jardin de l’hôtel Bonne Entente, la cuisine est à l’extérieuret selon l’emplacement de la table, on peut voir les viandes et poissons sur le grill.

Comme il faisait très très chaud la journée de notre visite, nous avons opté pour des plats froids. Eugène a choisi la pieuvre accompagnée de melon d’eau grillé, compoté de fraises et pesto de coriandre superbe, j’ai opté pour les bonbons de thon à l’asiatique ,nouilles soba et légumes, portion copieuse qui aurait pu servir de plat principal .Eugène a poursuivi avec le tartare de boeuf aux pleurotes et échalotes frites accompagnées de croustilles chaudes assaisonnées, excellentes ,et moi avec le tartare de saumon  à la mangue, très très frais accompagné d’une salade de kale et croustille! J’étais aux anges! Les vins en provenance des Etats-Unis sont assortis à la thématique,  j’aurais bien aimé voir quelques vins et bières de microbrasseries locales.

On y retourne!!!

Le Monastère des Augustines

En juin 2015, un lieu patrimonial a vu le jour à Québec suite à un don des Augustines, il compte un musée, un hôtel, des salles et un restaurant. On y  retrouve plus de 40 000 objets et artefacts provenant de 12 monastères des Augustines et plus d’un kilomètre de documents dans le musée .Plusieurs objets sont aussi exposés dans la section hôtellerie et même dans les chambres, c’est la première fois que je vois des pièces de musées   se retrouver dans une chambre !

Quand je suis entrée dans ma chambre authentique, restaurée dans un esprit monastique, la porte pas beaucoup plus haute que moi, j’ai eu un petit moment de panique car le silence y est complet. Je ne suis pas habituée à une chambre si petite et silencieuse, je prends le temps d’enlever mon manteau et de m’asseoir sur le bord de la fenêtre,on a même pensé y mettre un petit coussin, je regarde par la fenêtre le jour qui nous quitte pour laisser place à la nuit!

Ensuite,je découvre leur restauration,  basée sur le concept nutritionnel le « mindful eating » le plaisir de manger, local et et biologique dans la mesure du possible. Le restaurant offre le choix de plats tous les soirs: un poisson, une viande et un plat végétarien ou végétalien selon l’inspiration du chef, n’hésitez pas à lui mentionner vos restrictions alimentaires et intolérances, il se fera un plaisir de vous accommoder.il y a aussi un bar à salade et une belle gamme de vins biologiques! Le service est fantastique! Lors de mon passage, il y avait au menu une cuisse de faisan glacé à l’érable, persillade de noix de pin, purée de topinambour, une galette de lentilles aux pistaches, huile vierge citron et baie de Goji, salade pomme et champignon mais j’ai choisi le filet de flétan, beurre composé, légumes et je suis littéralement tombée en amour avec les salades, je n’ai pas pris de dessert , préférant reprendre  de la salade de kale accompagné d’un chardonnay des Pervenches.

Monastère des Augustines

Le chef du Monastère m’a donné sa recette de  la salade de kale pour que je la partage avec vous :

1 botte de kale émincée

1/2 t. de canneberges séchées

1/2 oignon rouge ciselé

1 poivron rouge en brunoise

1/4 t. de pacanes torréfiées hachées

Vinaigrette

3 c. à soupe de vinaigre de sève d’érable de la vinaigrerie Cass’ile

2 c. à soupe de sirop d’érable biologique

1/2 citron (jus et zestes)

Huile de pépins de raisins

Sel et poivre du moulin au goût

Mélanger tous les ingrédients de la vinaigrette

Combiner tous les ingrédients de la salade, bien mélanger avec la vinaigrette

Bon appétit!!

IMG_1077

Dans ma chambre, j’ai lu un peu, mais j’avais sommeil, il était 21 h, est-ce la journée à l’extérieur ou les lieux qui m’ont permis de me laisser bercer par le sommeil jusqu’à 6 h 30 le lendemain matin? Je voulais faire la pratique matinale qui se passe à 7 h, mais encore dans un état de semi-sommeil, je n’ai pas bien compris l’endroit, alors je suis retournée au lit avant d’aller prendre mon petit déjeuner 

Sous forme de buffet, le petit déjeuner se passe dans le silence, clin d’œil aux Augustines qui à l’époque mangeaient sans parler. On a le choix entre fruits frais, œufs, des jus, du pain et des confitures locales, des céréales sans gluten ,et même ce matin là, il y avait un pain aux raisins sans gluten vraiment très bon avec un beurre d’amandes! En ajout, on peut commander différents smoothies et jus vert, ce qui fut mon choix: une combinaison parfaite. Si j’habitais Québec, ils me verraient la binette souvent! 

À  ma prochaine visite, j’essaie une chambre contemporaine avec Eugène!

La bûche

La température extérieure indique un -40, je n’avais pas envie d’aller me balader dans Québec, mais plutôt me retrouver dans un lieu chaleureux . C’est exactement ce que nous avons trouvé au restaurant La Bûche, une cabane à sucre « pimpé » ,le menu brunch est court, mais a fait notre bonheur. Eugène a choisi  l’assiette de la cabane : omelette, petites patates, croquette de pâté à la viande avec son ketchup aux fruits, juste pour ça, je ferais la route MTL/QC, fèves au lard,jambon, saucisse et une crêpe avec un coulis de sucre à la crème,  et moi j’ai opté pour la cassolette du bûcheron: pommes de terre, fromage en grains, saucisses, jambon, bacon, épinard, 2 oeufs au plat et pour terminer un petit Caribou!

Pour les vrais barbus, c’est  gratuit!

Un bel endroit à découvrir et le plus beau dans tout ça, ils ont un valet!

49, rue Saint-Louis

Vieux-Québec  G1R 3Z2

(418) 694-7272

L’Auberge Saint-Antoine

Il y a longtemps que j’avais envie de découvrir L’auberge Saint-Antoine ,affiliée à Relais et Châteaux.J’y ai été reçue lors du «foodcamp » mais j’aurais dû y aller dans le cadre d’un week-end de détente! En arrivant, je n’avais plus envie de quitter ma chambre avec la causeuse confortable, invitant au «cocooning » , je m’y voyais très bien une partie de l’après-midi sirotant un verre de blanc avec un livre, on a même pensé à mettre des revues et quelques disques dont celui de Diana Krall que j’apprécie beaucoup! Un gros coup de coeur pour le bain creux et la superbe douche pluie ,et quoi dire du lit! N’étant pas une grande dormeuse, je n’avais plus envie de me lever, tellement je m’y sentais bien!

Puisque mon horaire était très chargé, je n’ai pas pu vivre l’heure du thé à la mode, le spectacle de jazz au café bar Artefact et surtout mais surtout découvrir le service du soir du chef Louis Pacquelin que j’ai eu la chance de voir lors d’une démonstration au «foodcamp».Malgré son jeune âge, il m’a tout simplement séduite! Je me promets d’essayer sa cuisine lors d’un de mes passages à Québec. J’ai quand même pu découvrir le restaurant Panache lors du petit déjeuner, j’y ai pris le déjeuner Panache:oeufs pochés, épinard, champignons sauvages, canard, hollandaise classique et un choix de bacon, jambon ou saucisses ,choix de pain blanc ou multigrains.Ça commence une journée dans le bonheur et que dire du décor de la salle à manger!

ON Y RETOURNE, 0UUUUI!

Auberge Saint-Antoine
8, rue Saint-Antoine
Québec, Québec
888-692-2211

* Merci à l’Auberge Sainte-Antoine de m’avoir reçu gracieusement, j’ai vraiment beaucoup aimé!

Restaurant La Légende!

J’avais vraiment  hâte d’aller au restaurant « La légende«  à Québec ,qui a ouvert ses portes en juin 2014 dans les anciens locaux de la Moulerie Moss! Après le Foodcamp ,j’étais tellement fatiguée, que j’ai failli annuler. En ayant une réservation avec des blogueurs de la ville de Québec que je n’ai pas souvent l’occasion de voir, j’y suis allée.C’était Québec Exquis un 3 services à 50$!

Une chance que j’ai déjoué ma fatigue pour y aller!  Je suis tombée littéralement en amour avec la cuisine du chef Émile Tremblay, fervent de patrimoine québécois et de produits locaux! Je pense encore à mon souper après plusieurs semaines, j’y retournerais demain matin tout était simple, mais parfait dans ma bouche!

Un must si vous séjournez à Québec!

Restaurant Légende

255, rue Saint-Paul

Québec,

418-614-2555

Tournebroche, l’art de la rôtisserie!

 

Depuis l’ouverture du Tournebroche ,j’avais envie de l’essayer, et je viens enfin de le faire. Je devais prendre le train à 17 h 45, il fallait bien que je mange alors j’y suis allée à 16 h et comble de la chance, c’était encore le menu de l’heure du lunch Tout me tentait, mais j’avais un but: gouter au poulet.J’ai donc choisi un potage et un quart de volaille bio de Charlevoix, frites-chips, céleri-rave.Le tout était vraiment très bon, le poulet juteux avec la peau croustillante à se jeter par terre le tout pour 19$ accompagné d’une bière Tournebroche de la brasserie de l’île D’Orléans, j’étais au comble du bonheur!

Un restaurant à Montréal, ça ne vous tente pas?

La prochaine fois, c’est pour souper que j’y vais! J’y retourne en courant.