Archives du mot-clé raquette

Un moment de calme à la Sépaq l’hiver

Le parc du Mont-Tremblant et moi avons une histoire d’amour qui ne date pas d’hier, puisque que j’ai commencé à y faire du camping à l’âge 8 mois, l’aventure s’est poursuividurant mon enfance et adolescence parce c’était notre endroit de vacances chaque année! Il y avait trop d’années que je n’y avais pas mis les pieds. 

Cette année, on s’est acheté des skis de fond , avec l’intention d’aller au Parc du Mont-Tremblant pendant  3 jours pour faire du ski et de la raquette. Nous voulions le calme on a donc logé dans une EXP!  Départ de MTL, très excitée de me retrouver dans le bois avec mon chum et en plus la météo annonce des journées printanières.

Qui dit printemps, dit fonte de neige, les pistes étaient donc fermées car 5 degrés à l’extérieur et beaucoup de pluie la nuit précédente. 

Alors on profite du temps clément pour se faire un feu dans la neige, regarder le paysage, juste prendre le temps de prendre le temps, d’être dans le moment présent! Récemment,  j’ai lu  » le livre du Hygge, mieux vivre, la méthode danoise » de Melk Wiking, et je trouve que la EXP est très Hygge: cheminée, bois, la nature, des couvertures, des bougies. Peut-être que c’est nous qui avons lancé le mouvement!

Pour souper rien de compliqué: un boeuf bourguignon que j’avais au congélo avec une bonne bouteille de vin, la EXP est en effet équipée pour faire la cuisine :2 chaudrons, une grande poêle, passoire, cul de poule, couteaux, le nécessaire pour cuisiner.

Après le souper, on a changé  la table de place et regardé le feu, installés dans les « fatboy » gros coussins! Nous étions au lit avant 22h00, le bonheurla noirceur absolue!

Au réveil, une autre journée chaude sous la pluie nous attendait,  nous avons alors opté pour un feu dans la EXP (les bûches écologiques sont fournies)attention de ne pas surchauffer la maison! Lecture,regarder le paysage, le lac fondre, sieste et fondue au fromage pour souper fut notre journée, rien de compliqué, mais combien agréable!

Le lendemain, c’était déjà le temps de partir, j’y serais vraiment restée quelques jours de plus. 

J’y retourne,c’est certain!

*Merci à la Sepaq d’avoir rendu ce voyage possible

Advertisements